Thème 1 : Le récit pour l’enseignement et la médiation des sciences et des techniques


La mise au jour des fonctions heuristiques et cognitives du récit est au coeur des recherches menées sur cette thématique. Les objets étudiés (albums de littérature de jeunesse, romans pour adolescents, séries télévisées de police scientifique, dispositif de médiation sous forme de jeu, sites Internet, etc.) sont ici des récits inscrits dans la fiction ou non mais qui mettent en scène à travers les événements de l’intrigue des phénomènes d’ordre physique, biologique ou mathématique ainsi que des objets techniques dont le rôle est central. Lorsque ce sont des récits fictionnels, il a été proposé de les qualifier de “récits de fiction réaliste”. L’approche épistémologique permet de questionner le statut du réel dans l’ensemble de ces récits chimères selon deux directions :

1. La problématisation du réel via le couple complication/résolution de l’histoire.

2. La modélisation du réel par la représentation fictionnelle.

Le travail mené se fait en appui à l’analyse de ces fictions. Il peut porter sur l’élaboration et l’étude de situations didactiques d’enseignements-apprentissages ancrées sur ces récits. Le travail peut également concerner des situations non formelles de médiation scientifique et technique comme lors d’événements culturels de type « Fête de la Science », « Quai du Polar », etc. Dans ce cadre, il s’attache à analyser les représentations véhiculées par une mise en récit des sciences et des techniques.
Plusieurs doctorants prennent en charge cette thématique également travaillée au niveau d’un LéA.