Projet scientifique


La spécificité de notre laboratoire tient dans l’articulation des questions relatives aux didactiques des sciences, à l’histoire et à la philosophie des sciences ainsi qu'aux problématiques de la santé et du corps en appui sur une culture épistémologique. Quels que soient leurs domaines de recherche, les chercheurs interrogent les savoirs scientifiques, leur élaboration, leur transmission, leur apprentissage, leur mode de validation. L’unité du projet scientifique réside dans une approche interdisciplinaire forte permettant un désenclavement de ces disciplines relevant des sciences humaines et sociales.

La proximité entre histoire des sciences et didactiques des sciences est un élément fondateur de l’équipe S2HEP. Les apports de l’histoire des sciences à la didactique, objets de nombreuses publications, ont animé la volonté des chercheurs à poursuivre des collaborations antérieures dans le cadre d’une équipe d’accueil.
L’articulation de ces deux champs disciplinaires a permis tout à la fois d’interroger les concepts à enseigner, et les difficultés d'apprentissage des élèves, mais encore d'élaborer des séquences d'enseignement prenant appui sur des analyses précises des modes d’élaboration des savoirs.

Les projets de recherche de S2HEP en histoire et philosophie des sciences se concentrent sur la construction des connaissances scientifiques, comme par exemple, l’histoire des concepts en physique et de leur mathématisation et l’histoire des démarches d’investigation en sérothérapie. Les projets de recherche de l’équipe couvrent des périodes du XVIIe au XXe siècle.

L’équipe S2HEP a aussi pour vocation d’interroger les transformations contemporaines de la santé et du corps. Les principales thématiques de recherche sont associées à des enjeux en plein essor : augmentation des capacités humaines, hybridations corporelles et relations avec des machines, récits de patients, éthique en santé publique, prévention / éducation, construction de la professionnalité des futurs professionnels du soin. Dans le droit fil de ces orientations stratégiques, cet axe contribue au développement de recherches associant sciences humaines (philosophie, anthropologie, sociologie, histoire) et médecine.

Afin d’aider à l’émergence de questionnements croisant les différents domaines de recherche, le laboratoire a mis en place des séminaires annuels (d’une à deux journées) au cours desquels les chercheurs des différents axes sont invités à échanger sur les recherches entreprises dans chacun des domaines. Outre les apports classiques de l’histoire des sciences à la didactique, il s’avère que des apports mutuels entre chacun des axes émergent progressivement des interactions : les questions de prévention et d’éducation à la santé requièrent à la fois une approche épistémologique, sociologique et didactique ; la question de l’humain augmenté est à la fois abordée dans sa filiation historique, dans ses dimensions conceptuelles et dans sa réalité anthropologique.
Les opportunités offertes par ces croisements commencent à être visibles à travers des productions articulant ces domaines. Les séminaires ont effectivement permis de proposer des communications à divers colloques (ARDIST, Narrative matters, Science en fiction), de constituer des groupes de recherche inter-axes (mécanique quantique, récit-fiction-biographie) et un ouvrage est en cours de publication sur les disciplines. Le prochain séminaire annuel du laboratoire portera sur les méthodologies qualitatives de recherche dans nos domaines respectifs.

Le laboratoire est structuré en trois axes visant à favoriser à la fois un travail de recherche conforme aux normes académiques dans chacun des domaines de recherche tout en s’appuyant sur une interdisciplinarité active :

• Axe 1 : "Savoirs et dispositifs pour l’enseignement, la formation et la médiation en sciences"
• Axe 2 : "Historicité"
• Axe 3 : "Transformations de la santé et du corps"